Inspiration : on dit oui aux dressings bicolores et bi-matières

Les pièces sans âme, très peu pour vous. Ce n’est pas un hasard si votre déco est faite de meubles de designer et d’objets chinés, de bibelots dénichés dans le grenier de votre grand-mère et de souvenirs de voyages. Il va donc sans dire que vous ne sautez pas de joie à l’idée d’avoir le même dressing PAX que tout le monde. Bonne nouvelle : ce n’est pas parce que ces modules sont imaginés par IKEA qu’on ne peut pas jouer avec. Il suffit parfois d’un panneau de finition ou d’une façade de couleur savamment placée pour changer l’allure d’un dressing. La preuve par cinq, avec ces projets qui mêlent portes bi-colores et finitions bi-matières pour un effet singulier à décliner selon votre personnalité.


Bandeau coloré pour effet graphique


Sortez le rouleau de scotch ! Loin d’être commun, ce projet imaginé par l'architecte d'intérieur Agathe Convert donne une nouvelle dimension au blanc classique grâce à une simple mise en teinte. Le haut du dressing, le mur attenant et le plafond sont habillés d’un bleu glacier qui permet de fondre visuellement le module dans la pièce. Le bandeau noir, lui, se prolonge sur la cloison et sépare les deux couleurs pour mieux les mettre en valeur. On obtient ainsi un effet graphique affirmé, renforcé par la présence d’une illustration elle aussi encadrée de noir. Il ne vous reste plus qu’à tracer des lignes droites.


Projet d'inspiration non réalisé par Plum, signé Agathe Convert. ©BCDF Studio



Un damier bi-matière qui ne manque pas de cachet


On vous avait promis du jamais-vu, vous êtes servi ! L’association entre laque et bois naturel entre dans une nouvelle dimension avec ce projet signé Atelier Premier Etage qui allie façades en chêne clair et laquées d’une teinte proche de notre Ciel Voilé pour un effet damier inédit. Un parti-pris affirmé, renforcé par la présence d’un bandeau en bois qui se prolonge sur le mur attenant. Un agencement à décliner selon vos envies, en remplaçant la laque par du chêne teinté pour un résultat plus discret si vous craignez de ne pas assumer.


Projet d'inspiration non réalisé par Plum, signé Atelier Premier Etage



Un dressing comme un soubassement


Exit les tables de chevet. Dans les chambres parentales comme celles des enfants, les têtes de lit intégrées ont le vent en poupe. On y cache les câbles électriques pour les équiper de prises et d’appliques, tandis que le rebord formé sur le dessus permet de disposer livres et objets déco. Peintes dans une couleur contrastante, elles donnent du volume à la pièce. Votre dressing est placé sur le mur attenant ? N’hésitez pas à prolonger l’effet en adoptant la même teinte pour les façades basses. Vous obtiendrez ainsi un large bandeau de couleur, à la manière des soubassements colorés d’antan.


Projet d'inspiration non réalisé par Plum, signé Colombo and Serboli Architecture - © Roberto Ruiz



Trancher pour mieux recentrer l’espace


C’est ce qui fait le charme et les inconvénients des appartements très hauts de plafond. Si on ne manque pas de place à exploiter, les chambres peuvent manquer d’intimité et de chaleur. Pour créer un côté cocon, l’agence Beauintérieur a opté pour un bleu pétrole tranchant qui apporte un peu de profondeur au blanc tout en cassant les lignes verticales qui ont tendance à souligner la hauteur de la pièce. Apposé sur les façades basses, il ferait presque oublier l’accumulation de placards. Le dressing bi-colore est ici mis en valeur par de longues poignées en laiton qui font le lien entre les deux couleurs.


Projet d'inspiration non réalisé par Plum, signé Beauintérieur - © BCDF Studio



Quand le noir vient donner du relief


On le croise rarement dans la chambre des kids, et pourtant : utilisé à bon escient, le noir peut donner une dimension graphique à la pièce. L’architecte d’intérieur Quitterie de Pascal le prouve ici avec ce dressing bi-colore. Placé dans le bas du module, le noir souligne le vert-de-gris tout en lui donnant de la profondeur. Le contraste, lui, permet aux petits de s’y retrouver. On peut ainsi leur réserver ces caissons accessibles, tout en installant leurs vêtements dans la partie haute du dressing. Une disposition astucieuse, qu’on décline dans la chambre parentale en logeant bottines et baskets derrière les façades noires.


Projet d'inspiration non réalisé par Plum, signé Mise en Scène Intérieur Design - © Thomas Garnier





1,359 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Nos délais de livraison dépendent des produits commandés. Consultez-les en cliquant ici.